OpenAccount https://members.bet365.com/Members/OpenAccount/

Le mariage d’Anne Claire & Thibault au Château d’Ansouis dans le Lubéron

Quand le grand jour que vous avez imaginé, rêvé, organisé pendant plus d’un an arrive et que RIEN ne se passe comme prévu…c’est ce qui est arrivé à notre sublime mariée Anne-Claire en juillet dernier, et elle nous raconte ici son histoire !

photographes : Coralie Monnet et Sabri Aydi

Anne-Claire est une personne que l’on oublie pas, une mariée pétillante, douce, toujours souriante, conciliante et véritablement optimiste!

Son mariage avec Thibault ne s’est pas passé comme elle l’avait imaginé mais la façon dont ils ont fait de cette journée une fête est remarquable.

L’industrie du mariage vient de vivre un épisode très dur et de nombreuses futures mariées ont dû reporter leur mariage pour leur plus grand regret. Nous adressons alors un message d’optimisme à toutes nos futures mariées et l’expérience d’Anne-Claire et Thibault nous le prouve, même si la vie en décide autrement, gardons à l’esprit l’essentiel, ce grand jour n’est pas si loin et il sera inoubliable.

photographes : Coralie Monnet et Sabri Aydi

• Pouvez-vous vous présenter en quelques mots ?

Anne-Claire et Thibault, 30 ans, originaires d’Aix en Provence, travaillant tous les deux dans le secteur de la promotion immobilière, passionnés par la décoration / architecture, et partageant le goût du bon et du beau.

• Comment a-t-il fait sa demande ? 

Un week end en janvier à l’occasion de ses 30 ans fut une bonne excuse pour réserver aux fermes de Marie à Megève. Le charme et la magie de la station ont opérés car nous étions sur un nuage. Je savais qu’il avait organisé dimanche en fin d’après midi une activité surprise ; j’ai pensé à toutes les activités (raquette, chien de traineau, montgolfière, conduite sur glace…) mais certainement pas une demande en mariage.

Après notre grosse demi journée de ski dominicale, nous avions pris la route direction … ?  Il avait bien monté son plan car j’étais conductrice et lui passager, afin de découvrir au dernier moment la destination finale. Et là quelle surprise: l’altiport de Megève!

photographes : Coralie Monnet et Sabri Aydi

Nous avions adoré découvrir New York par le ciel quelques années auparavant, survoler la mer de glace,  la dent du géant, passer au dessus du Mont Blanc, je trépignais d’impatience.

Il m’a laissé monter devant avec le pilote; après 10 mn de vol, nous avons fait un stop au chalet Meyer afin de contempler le Mont Blanc. Une vue à couper le souffle, je suis partie avec mon téléphone capturer, telle une japonaise, toutes les facettes de cette montagne mythique. Il était derrière moi, de la neige jusqu’au genou, à me regarder. Il m’a pris dans ses bras, le temps était suspendu. Ces mots ont commencé comme ça : « ce n’est pas la seule surprise de la journée … » et la longue déclaration s’enchaina jusqu’au grand OUI !

Nous sommes remontés tous les deux à l’arrière, cette fois ci, avec nos coeurs battant la chamade. Nous ne rêvions pas… les paysages ont défilés, nous étions dans notre bulle.

photographes : Coralie Monnet et Sabri Aydi

• Comment avez-vous trouvé vos tenues (essayages, style, inspirations,etc)?

Le timing fut court car nous avions 6 mois pour organiser notre mariage. Hormis le lieu: chez les parents de Thibault à Ansouis, tout était à faire.

Dès le lundi, suivant la demande, j’ai appelé frénétiquement tous les showroom des créatrices de robes de mariées. Avant la fin de la matinée, mon agenda pour les 5 prochains week end était booké : Montpellier, Marseille, Lyon et Paris. Vous l’avez compris, aucune envie de redescendre de mon nuage.

J’avais défini un style de robe: un V profond, de la transparence, et un bas simple, non moulant, le style des robes Berta (en un peu moins sexy). 

Instagram a été ma seule source d’inspiration, et notamment les comptes suivants: ceux des créatrices choisies, thebridaljourney, marrime bridalwear, the lane

Parmi les créatrices/ showroom sélectionnés : Rime Arodaky, Margaux Tardits, Victoire Vermeulen, Manon Gontero, Printemps mariage, Caroline Takvorian, Iconic à Marseille et bien sûr Olympe à Montpellier où j’ai eu un coup de coeur pour une création d’Alexandra Grecco.

Chaque essayage avait une saveur différente, quelle excitation sur le trajet Aix Montpellier, redécouvrir le showroom, essayer, s’apprivoiser en tant que mariée, des hésitations et puis LE choix. Vous m’avez fait rêver la team Olympe !

Au delà de vos nombreux conseils et de votre professionnalisme, vous avez su rendre chacun de nos rendez vous magique.

Comme j’aime à dire: j’aurais pu avoir mille robes tellement de modèles m’ont plu. Un style = une robe ! 

photographes : Coralie Monnet et Sabri Aydi

Pour le civil, j’ai toujours rêvé d’avoir une robe Chloé, pour le côté chic et intemporel, et je l’ai trouvé à Ibiza lors du week end de Pâques, trouvaille improbable !

Un style totalement différent de la robe du religieux car très fermée avec des manches volumineuses et la queue de cheval s’est imposée.

Et pour Thibault, le choix était fait: des costumes sur mesure réalisés par Jean-Manuel Moreau à Paris, que je recommande tout particulièrement pour leur savoir faire (confection napolitaine Orazio Luciano) et leurs conseils. Une paire de John Lobb et le tour était joué !

• Comment s’est déroulé votre mariage ?

Nous avions envie de créer un noyau dur avec nos amis, les team EVG / EVJF et enchainer les week end festifs. Nous sommes donc partis à Marrakech pour les filles et Mykonos pour les garçons deux semaines avant.

Le mariage civil a eu lieu le samedi 20 juillet, avec nos familles et amis proches dans un endroit secret du Château D’Ansouis : une terrasse suspendue avec une vue à 360° sur le luberon au son d’un groupe de musique. Nous avons dansé sur des airs de France Gall, Céline Dion, Patrick Bruel et toutes autres reprises entrainant toutes les générations.

Le mariage religieux était programmé la semaine suivante soit le 27 juillet. Une date symbolique car notre relation a débuté un 27 décembre. 10 ans plus tard nous avons franchi le cap, et puis un 27 juillet la météo est forcément au rendez vous… Mais ça on ne peut jamais prévoir!!

La météo capricieuse n’a rien enlevé à la magie, elle nous a même permis d’avoir un mariage insolite : un samedi soir avec ma robe de brunch à manger les burgers prévus pour le lendemain au milieu de la nuit, les meubles de la grande salle à manger ont fait place à une piste endiablée; un brunch ayant un avant gout de la soirée à venir, au son des gipsy du mas de la Fouque ; quelques modifications de plan de table pour le lendemain et puis la fête n’a cessé de continuer …

On ne remerciera jamais assez nos prestataires qui ont su s’adapter à cette situation : Merci à Olivier et sa team Roland Paix, à Laurent naturellement notre fleuriste, à nos photographes Coralie Monnet et Sabri Aydii, à Smahane Mua, la meilleure coiffeuse maquilleuse!

• Quel(s) conseil(s) donneriez-vous aux futurs mariées ?

Toujours garder à l’esprit que l’imprévu peut rendre le moment encore plus magique, ce fût notre cas car nous avons vécu un week end inoubliable et si c’était à refaire on referait exactement la même chose

• Si vous pouviez remonter le temps, auriez-vous changé quelque chose ?

Un week-end inoubliable, et si c’était à refaire on referait exactement la même chose

3 jours de fête !

Liste des prestataires pour les essentiels:

Traiteur: Roland Paix

Photographes: Coralie Monnet et Sabri Aydii

Fleuriste: Laurent Naturellement

DJ: Andrea acoustic (marseille) pour le civil, lady’s orchestra (cérémonie), 33 tours (soir du religieux) et les Gipsy du Mas de la Fouque

Maquilleuse – coiffeuse: Smahane Mua

Glaces à la sortie de l’église: triporteur Emkipop

Mobilier: Be lounge

Lustres à pampilles: Phos

Papeterie: les caracterres (isle sur la sorgue)