OpenAccount https://members.bet365.com/Members/OpenAccount/

Le mariage d’Emilie et Mathieu à Avignon

Quel plaisir nous avons eu à accompagner ce couple rayonnant. Emilie en Victoire Vermeulen et Mathieu en Beau Costumes. Un duo moderne et ultra chic. Elle nous raconte ici la demande, le choix de leur deux tenues et l’organisation du Jour J en plein confinement !

• Pouvez-vous vous présenter en quelques mots ?

Je m’appelle Emilie j’ai 40 ans, je suis avocate et j’ai trois enfants, Eléonore 11 ans, Oscar 8 ans  d’une première union  et Garance 8 mois. Mathieu a 30 ans, il est chef de cuisine. Nous vivons tout près d’Avignon. Nous nous sommes rencontrés il y a 4 ans et depuis c’est le Grand Amour…!!!

• Comment a-t-il fait sa demande ?

Mathieu  m’a demandé en mariage lors d’un séjour dans le désert marocain, au Scarabeo Camp. C’est un endroit magique où on rêvait d’aller depuis longtemps. Il a attendu la fin du diner sous les étoiles pour qu’on se retrouve dans notre tente au coin du feu de cheminée pour nous servir du champagne et me présenter un petit écrin noir. J’ai crié « Oui!!!! »  avant qu’il ne me demande quoique ce soit… je crois que je lui ai saboté sa demande!!!

• Comment avez-vous trouvé vos tenues (beaucoup d’essayages? style, inspirations,etc)?

Pour le choix de ma robe, la situation était particulière puisque je suis tombée enceinte 2 mois aprés la demande en mariage et malheureusement j’ai rencontré des difficultés qui m’ont obligées à rester beaucoup couchée et au calme. J’ai donc commencé à regarder sur internet et notamment instagram, des sites de créateurs de robe de mariée. D’après mes calculs une fois l’arrivée de ma fille, j’avais encore 7 mois pour retrouver ma ligne et une robe… C’était short mais faisable. Je suis optimiste de nature donc j’étais confiance mais c’était sans compter sur le confinement qui a complètement bouleversé mes plans… En premier lieu nous n’étions pas certains que le mariage serait maintenu mais surtout je ne pouvais rien essayer. On a fait comme si, et j’ai pris des rendez vous pour le mois de mai. J’ai pris le premier rendez vous chez Olympe à Montpellier car j’aimais la sélection. Le plus, Mathieu voulait un costume sur mesure et la ligne Beau. Costume le séduisait. Je n’avais pas trop d’idées précises mais je savais ce que je ne voulais pas, c’est à dire ni style « bohème » ni trop épuré. Je cherchais une robe assez « couture » qui soit adaptée à mon style dans la vie de tous les jours. Chez Olympe Charlotte m’a proposé plusieurs modèle dont un de chez VICTOIRE VERMEULEN.

Etrangement c’était un des tous premiers modèles que j’avais retenus sur instagram. J’ai pensé que c’était un signe et j’ai essayé. Le haut était tout en dentelle mais elle m’a rapidement précisé qu’il existait dans une autre version à brettelle et là.. j’ai compris que dès le premier essayage, je l’avais trouvé. Pourtant je n’étais pas accompagnée ce jour là donc je ne pouvais pas demander d’avis à qui que ce soit..J’ai honoré un autre rendez vous à Marseille mais mon choix était fait…Le modèle que je voulais a donc été apporté à Montpellier et quand je l’ai passé, j’ai su que c’était la bonne. Ce qui est incroyable c’est que je l’ai donc trouvée seule, puisque j’accompagnais Mathieu, puis j’ai fait tous les essayages, jusqu’au dernier, seule. Je comprends que cela puisse paraitre curieux mais j’ai adoré l’idée de l’avoir trouvé seule, sans être influencée. C’était ma robe secrète, mon histoire et c’était très grisant que personne ne me voit dedans jusqu’au D day!!! Avec du recul je me dis que j’ai bien fait de me faire confiance car elle me correspondait et j’aurai été malheureuse qu’on me persuade du contraire.
Quand à Mathieu il a également choisi son costume chez BEAU COSTUME et je dois dire qu’il était tellement élégant, tellement beau… que j’ai dit Oui!


• Quel(s) conseil(s) donneriez-vous aux futurs mariées ?


Le conseil de base que je donnerai aux futures mariées est « quoi qu’il advienne, faites en un moment merveilleux »..Un mariage c’est beaucoup d’organisation mais en ce qui nous concerne nous n’étions pas du tout stressés. On se disait que dans la mesure où nous serions entourés des gens que l’on  aime, qu’on mange bien, qu’on a du bon vin et de la bonne musique ce serait forcément un bon moment. Finalement la seule chose qui peut angoisser c’est la météo, mais c’est également la seule qu’on ne peut pas maitriser, donc mieux vaut le prendre avec philosophie…! Concernant le choix de la robe, le meilleur conseil est de choisir un modèle qui nous ressemble. A ce moment là tout est envisageable…ce n’est ni une question de budget ni de style. Une très belle robe peut ne rien donner si elle n’est pas assumée et inversement une petite robe toute simple peut être splendide si elle est portée avec assurance. Il ne s’agit pas de se déguiser ou de porter la robe dont on rêve, mais celle ci nous met le mieux en valeur, celle dans laquelle on se sent bien toute la journée, dans laquelle on peut danser, embrasser son mari, rire avec ses amis. C’est la seule robe qui doit traverser le temps..on doit pouvoir se revoir en photo dans 20 ans et se reconnaitre! Je suis déjà nostalgique de ne plus pouvoir la porter… Je l’ai remise 3 jours après chez moi avec  mon mari et les enfants pour manger des moules frites.. j’ai adoré! J’avais l’impression de retrouver une amie. Je pense la faire raccourcir sous les genoux et la remettre tous les ans pour notre anniversaire de mariage, tant que je rentre dedans!!

• Un petit mot sur le choix des prestataires ? (photographe, lieu, décoration, catering…)


Pour nous le plus important était le lieu, le traiteur et le Dj. La veille du mariage nous avons fait un premier apérotif dans un restaurant de mon mari mais nous avions fait venir le KABANON A BOULETTES.. c’était juste génial! Les gens on adoré et nous on a profité de cette soirée avant la tornade. Pour le lieu de la réception, nous voulions un endroit confidentiel. Dans notre région il existe beaucoup de lieux mais Le Petit Roulet nous a séduit avant même qu’on descende de la voiture! C’est une belle propriété familiale, pas une usine à mariages.. on se sent comme à la maison. C’est ce qu’on voulait ; que nos invités se sentent bien, comme invités dans la maison de famille, dans un endroit convivial. C’est d’une beauté incroyable tout en étant dans le vrai. Pas de chichi.. c’est le luxe de la simplicité. En ce qui concerne le traiteur, Mathieu avait déjà son idée. Il avait choisi l’Eveil des Papilles. Nous ne voulions pas de plan de table, ni de service à l’assiette, nous voulions que ça bouge, que ça change de place, que ça discute, que ça danse! Nous avions opté donc  pour une formule d’entrées à partager comme des couteaux en persillade , des moules au poivre, des artichauds.. des produits simples mais bons. Et ensuite des ateliers avec de la bonne viande cuite au feu de bois et de beaux légumes. Le dessert était une surprise puisque nous avons nous-même monté une Pavlova, le dessert préféré de Mathieu, devant les invités.

C’était un chouette moment. Enfin le DJ était un ami, David « AWA », on le connait, on l’avait déjà pratiqué à de nombreuses reprises! On savait qu’il mettrait un ambiance de dingue.. et il n’ a pas démenti  à sa réputation. On a ouvert sur la Carioca… Décalés, comme à notre habitude et ensuite tout le monde a dansé,  la piste était comble, c’est rare de voir ça à un mariage! Pour le cocktail on avait pris un groupe de musicien  de jazz. Thomas O’Brien, photographe talentueux dont les mariages ne sont pas sa tasse de thé, nous a fait le plaisir de couvrir notre mariage. Les photos sont superbes, c’est simple, Thomas rend les gens beaux!

Ensuite je me suis occupée de la déco. Pas de thème. le Lieu se suffisait à lui même. Il fallait juste fleurir les tables. On voulais vraiment garder l’esprit de la maison de campagne. J’ai choisi et j’ai commandé (à vue de nez…)  toutes les fleurs chez un grossiste ( Ferrari Fleurs) une semaine avant et, la veille du mariage,  j’ai convoqué 10 nanas, mamans, soeur, témoin, copines et on a fait une centaine de petits bouquets. C’était pas parfait comme l’aurait fait un fleuriste mais c’était un très bon moment et finalement avec des tonnes de bougies c’était magnifique….Nous avons seulement confié une structure fleurie à accrocher dans la « salle de bal » et mon bouquet à UN JOUR EN VILLE. Enfin, très important… GRAPHIKKART nous a fait de sublimes faire parts…Il faut se faire confiance dans le choix des prestataires et encore une fois faire un mariage qui nous ressemble. Quand nos invités en partant nous disaient que c’était un mariage pas commun et qui était à notre image, c’était le plus beau compliment!

Mille mercis à Emilie et Mathieu pour leur gentillesse et leur bonne humeur!